Media Afriani

Angkatan 89

IKIP Jakarta

 

 

REVERIE ; UNE PRIERE A DIEU

 

 

REVERIE

 

Je tombe assis surveiller le coucher du soleil rougissant

Il pâlit justement

Les ombres du noir ont tombée

Il semble que le soir veut se rapprocher

J’observe encore la nuit

J’essai de prendre un reflet

C’est même une apparence

et l’air froid.

Essaie de secouer les complets de ma rêverie.

Je suis stupéfait de voir le silence

Maintenant, les nuits sont devenus une bonne amie pour moi

Et il essaie de se réunir

Fréquenter ma fatigue

Je surveille encore les fils blancs

Ces plumes raient très douloureux

Je ne peux plus regarder votre pleur, mon soleil

Je ne peux plus vous entendre

Tous cela finit triste.

 

©  Liberté 4/I/91

IKIP Jakarta

 

 

 

UNE PRIERE A DIEU

 

La nuit avance

Je fais encore continuer ma parole

et suis assis a genoux

Mes dix doigts me suivent de servir

Je suis sans force

Je crie son nom

Jusqu’à ce qu’il arrive

Ma poitrine tremble

retenir une flamme explosant

Mon dieu !

Je suis malade

affligé

fatigué de descendre

Je veux courir

Accueillez-moi, Mon Dieu !

Laissez tous se passer à moi

 

©  Liberté 4/I/91

IKIP Jakarta