Wahyuningrum

Angkatan 89

IKIP Jakarta

UN SOUHAIT ; DANS CETTE RUE

 UN SOUHAIT

J’ai accepté un sentiment

C’était vraiment un sentiment

beau et envoûtant

Je le sentais, y prenais plaisir, le vivais

Tout a coup, l’amour que je sentais a disparu

Il est parti et s’est éloigné

Je m’interroge

Tout devient étroit et serré

J’essaye de voir un autre monde

qui est peut-être au dessus de tout

Mais qu’est-ce que je trouve ?

Oui, c’est vraiment plus que cet événement

et plus sérieux qu’avant

Je titube, je chancelle, je m’effondre,

Je suis coincée, oppressée, pleine de haine et étouffée.

Je n’ai plus de volonté pour commencer de nouvelle choses.

Ça dépend de ce que les gens veulent dire

Je ne m’en soucie pas

Ils ne connaissent pas mon vrai cœur

Ce que je veux et donc je rêve …

Personne ne le sait 

 

© Liberté 6/IV/93

IKIP Jakarta

 

 DANS CETTE RUE

Tous les jours, je regarde beaucoup de jeunes

Qui passent dans cette rue

D’abord, j’hésite

Pourquoi sont-ils nombreux ?

Leurs vêtements sont beaux, propores, et convenables.

Si bien qu’ils sont agréables d’être regardé

Je ne me sens jamais perdre mon temps

Parce que je sais qu’ils vont finir leurs études

et apprendre les sciences ce qu’ils aiment

Pour leur avenir, leur nation, et leur état.

     Du côté de cette rue, je trouve aussi d’autres jeunes,

     mais ils sont moins nombreux que ceux-là

     et leurs habits et leurs styles sont tristes 

     et ils sont presque épouvantables.

     Je les regarde en leur posant une question :

” Pour quel but êtes-vous comme cela ?”

Rien nous ne l’avons, me répondent-ils,

nous voulons seulement passer notre temps.

Et qui êtes-vous ?

         Que voulez-vous ?

Nous n’avons pas besoin de vous !

Allez-y ….!

 

© Liberté 3/I/90

IKIP Jakarta